Familles du Nigéria


Les habitants du Nigéria sont probablement les personnes les plus incompréhensibles, car un grand nombre de changements ont eu lieu dans le pays, un grand nombre de cultures différentes ont influencé la vie des gens, qui ne survivent pratiquement plus au mode de vie original, culturel et traditionnel des vrais Nigérians.

Le Nigéria est l'un des pays qui était à l'origine un endroit où les esclaves étaient forcés de travailler de divers pays et utilisaient également les autochtones du pays comme force de travail.

Différentes cultures et traditions mélangées, de nouvelles cultures et religions ont été introduites. Quels que soient les changements survenus dans la vie du peuple nigérian, les Nigérians ont pu préserver leurs traditions nationales et les porter à travers toutes les difficultés de la vie, de la préservation et de l'honneur jusqu'à ce jour.

On croyait que la culture africaine avait déjà perdu son aspect d'origine et était au bord de l'extinction complète, mais il s'est avéré que ce n'était pas le cas. Dans certains endroits, même l'apparence des filets de pêche et des techniques de pêche a été préservée, et les traditions africaines en matière de cuisine sont également perceptibles.

Certaines boiseries, objets en métal et en céramique rappellent le style des œuvres des différentes tribus. Tout cela suggère que non pas certains éléments individuels des tribus, leur culture, ont été préservés, mais l'héritage africain commun a été préservé.

Au Nigéria, des éléments de croyances religieuses ont été préservés, ceci a été fortement influencé par les immigrants, dont il y en avait plus qu'assez tout au long de l'histoire du pays, qui sont venus au Nigéria du monde entier.

En raison du fait que les traditions religieuses ont été préservées au Nigéria, de nos jours, de nombreux Nigérians se sont tournés vers l'islam, car à une certaine période, c'est l'islam qui est devenu pratiquement la seule religion mondiale.

L'Islam s'est répandu sur une vaste zone et beaucoup sont tombés sous l'influence de cette puissante religion. De nombreux musulmans nigérians adhèrent au code moral de l'islam plus strictement que les vrais vrais musulmans, bien que cela soit incompréhensible, car les musulmans ont été adoptés par les Nigérians plus tôt uniquement pour être libres.

En ce qui concerne la famille, les Nigérians se caractérisent par la solidarité familiale. C'est un trait de caractère des Nigérians qu'ils croient que la sécurité humaine dépend de la famille et non du bien-être matériel.

Si toute la famille est toujours ensemble et que les liens familiaux sont toujours préservés, alors chaque membre de la famille peut compter sur le soutien de parents, et aussi, si la famille est soutenue par chacun de ses membres, elle sera toujours prospère et l'amour régnera toujours dans la famille. Dans la plupart des pays, si la famille a une situation financière très difficile, cela conduit souvent, au contraire, à des querelles au sein de la famille.

Il s'avère que pour les Nigérians, qui n'avaient aucune propriété matérielle et qui, en principe, ne devraient pas avoir à se soucier des sentiments d'affection pour la famille, même alors, la famille restait une source de force et d'unité pour eux.

Même lorsque la traite des esclaves prévalait dans le pays et que les parents étaient séparés de leurs enfants, ce système ne faisait que séparer la famille biologique, mais l'attachement à la famille ne s'arrêtait jamais.

Les Nigérians d'aujourd'hui, pour la plupart, ne veulent pas vraiment être individualistes et s'efforcent d'imiter les cultures et les tendances occidentales dans tout. Les traditions et les vraies vues sur la vie du peuple nigérian commencent à perdre leur sens, les Nigérians veulent être comme tous les autres peuples civilisés.

En adoptant une religion ou une autre, ils essaient d'imiter d'autres pays occidentaux qui prêchent ces religions. Ceux qui se convertissent au christianisme deviennent des catholiques ardents, et les Nigérians qui se convertissent à l'islam deviennent de vrais musulmans exigeants.

Même les relations familiales au Nigéria ont subi des changements importants et ne subsistent aujourd'hui que dans des zones rurales très reculées. Les familles nigérianes ne sont pas nombreuses, mais des parents plus ou moins proches restent toujours en contact les uns avec les autres et la famille se réunit souvent.

Cependant, même si nous prenons en compte le fait que les Nigérians oublient leurs traditions, elles se manifestent toujours à des moments tels que, par exemple, les cérémonies de mariage, les anniversaires.

Aujourd'hui au Nigéria, dans certaines des régions les plus civilisées, on peut observer des familles ordinaires, dans lesquelles les traditions du peuple nigérian se combinent avec quelques signes de modernité. Les parents et leurs enfants vivent dans la même maison et les parents de leurs parents vivent souvent aussi avec eux.

La génération plus âgée au Nigéria est traitée avec beaucoup de respect, si bien que les parents peuvent souvent vivre avec leurs enfants pendant assez longtemps. Parfois, les jeunes enfants restent simplement chez leurs parents afin de leur apporter tout le soutien possible.

Dans ces familles où ils essaient par tous les moyens de préserver les traditions du peuple, les enfants reçoivent toutes les connaissances et compétences que les parents ont également adoptées de leurs ancêtres. Les enfants sont élevés de manière assez stricte, ils essaient de leur inculquer des traits de caractère tels que le respect des parents, l'amour pour leurs ancêtres et leurs proches.

Au Nigéria, dans les familles avec une vision moderne de la vie, les enfants jouissent d'une plus grande liberté, même s'ils ne sont pas particulièrement choyés. Relations familiales plus strictes entre parents et enfants dans les familles nigérianes musulmanes.

Ici, les enfants sont complètement subordonnés à la volonté de leurs parents et doivent honorer et respecter leur père. Une attention particulière est portée aux garçons ici, ce qui est à attendre d'une vraie famille musulmane. Les garçons devaient devenir les successeurs du clan et le chef de famille à l'avenir, de sorte que seuls les hommes étaient impliqués dans leur éducation.

Quant aux filles, leurs responsabilités consistent à garder la maison en ordre, elles doivent surveiller le ménage, aider la mère à élever les plus jeunes enfants et simplement obéir à la volonté des parents. La fille de la famille n'avait pas vraiment d'importance, car le moment venu, elle quitterait la maison, se marierait et commencerait à appartenir à une autre famille.


Voir la vidéo: Nigéria, Retrouvailles des familles séparées par le conflit de Boko Haram


Article Précédent

Elvira

Article Suivant

Igor